Dans quelques jours, j’aurai 38 ans.

Depuis des années   j’ai une dent de lait qui bouge, et sans remplacement derrière.  Debut janvier, mon dentiste m’avait prévenu qu’elle tomberait dans l’année.  J’étais confiant pour qu’elle tienne plus longtemps,  mais finalement le dentiste avait raison.

Depuis hier soir je sentais bien qu’elle bougeait beaucoup trop. Et finalement au reveil ce matin, j’ai senti qu’elle voulait tomber,  alors tranquillement et presque sereinement,  je l’ai laissée faire.

J’avais un peu peur de devoir la trifouiller, la retourner, et que j’allais passer un sale quart d’heure,  mais finalement ma langue l’a un peu accompagnée,  et hop. Elle s’est délogée en douceur.

Ma dent de lait aura eu une belle vie :) presque 38 ans c’est beaucoup pour elle :)

Pratiquement 30 ans de rab ^^

Bon maintenant il va falloir que je prenne rdv chez un spécialiste pour mettre en place la relève,  mais celui qu’on m’avait conseillé est fermé à cause du coronavirus.

Pas de chance, mais pas d inquiétude,  j’ai pas saigné,  il n y a pas d infection, en tout cas je pense qu’il n’y en a pas.

Et le confinement se termine bientôt (ou en tout cas prochainement).

Suite de l’aventure au prochain épisode !

Anxiété

Un peu de vie perso, parce que je me bouffe pas mal de crises d’angoisses depuis 2/3 ans. Tombé par hasard sur un article sur internet, je trouve intéressant de le partager, au moins pour moi, pour le relire ultérieurement :)

Je souffre de problèmes d’anxiété. Quand je dis ça, ça ne veut pas dire que je me ronge les ongles ou que j’ai tendance à être un peu stressé quand je vais chez le dentiste, non. Je souffre de troubles anxieux, il m’arrive d’avoir des accès de panique complètement irrationnels et j’ai passé le plus clair de mon existence d’adulte à tenter de comprendre et de contrôler cet aspect de moi-même.

L’anxiété vient parfois sans raison
Pour ceux qui traversent la vie sans problème d’anxiété, les émotions sont relativement prévisibles et ont une certaine logique : quelque chose vous arrive ou est susceptible de vous arriver, et en réponse vous ressentez de la peur. Mais pour une personne qui souffre de crises d’angoisse, cela ne se passe pas comme ça. Parfois, une petite chose peut avoir des répercussions incontrôlables dans notre tête, jusqu’à devenir complètement disproportionnée par rapport à la gravité réelle de la situation.

Les crises d’anxiété ne sont pas logiques et notre comportement n’est pas rationnel… Nous en sommes bien conscients.

Cela ne sert à rien de nous dire que notre comportement est exagéré, qu’on “se fait des films” : c’est justement le propre de ce genre de trouble. Nous savons bien, bien sûr, que les choses que nous imaginons dans nos crises d’angoisse sont disproportionnées et qu’elles sont peu susceptibles de nous arriver. Et c’est justement ce qu’il y a de plus frustrant : Savoir qu’on est en train de paniquer pour une chose qui ne devrait pas (logiquement) nous paniquer, mais être incapable de contrôler cette émotion d’angoisse et de peur. C’est comme si on avait dans notre cerveau un système d’alarme incendie défectueux, qui enclencherait ses sirènes même à cause de la plus petite poussière ou de la fumée la plus légère.

 

Voilà voilà :)

 

Mi février j’étais désespéré. Après un arrêt brutal de Magic qui avait généré un peu trop d’énervement de ma part ^^’ Je n’arrivais pas à trouver de jeu digne de prendre la relève :/

J’ai passé de longues heures à chercher Le jeu, et finalement je suis tombé sur Astellia. Un Mmorpg, ça faisait longtemps :o
Le jeu promettait un retour aux sources des mmo. Je me suis dit que j’allais tenter ma chance :)

J’ai tout de suite trouvé une classe qui ma plaisait bien, Erudit, mais j’étais un peu inquiet car la dernière fois que j’ai joué Heal (pour la sortie de Final Fantasy 14… ça remonte un peu), les phases de jeu généraient pas mal de stress et finalement j’avais pas aimé.

Mais là, dans un contexte enchanteur, tout mignon (hormis quelques phases plus sombres du jeu dans les marais, ou forêts dégageant une ambiance austère), je me suis bien amusé à faire évoluer mon personnage.

Assez rapidement, j’ai pu intégrer une guilde et une fois le niveau max atteint, j’ai pu découvrir les donjons avec eux. Tout était beau, tout était merveilleux, je prenais de plus en plus d’assurance, faisais des activités variées. Bref, je m’éclatais bien sur le jeu :)

Et puis, du jour au lendemain, plus de nouvelles de la direction de la guilde. Cet événement associé à d’autres IRL m’a mis un sale coup au moral. Je me suis retrouvé bras-droit d’une guilde, sans aucun droit pour la gérer correctement. Et puis bon j’avais pas signé pour ça de toute façon.

J’ai attendu, j’ai attendu, tentant par de multiples moyens de communiquer avec la direction, mais je n’ai jamais pu avoir d’explication quant à leur absence :/

Au bout d’un moment, je me suis lassé, et à regret, j’ai été tenter ma chance dans une autre guilde. J’aime pas changer de guilde en étant haut niveau. Je l’ai toujours dit, un HL est instable, tout est prétexte à ce qu’il change de guilde. Les joueurs, il faut les cueillir quand ils découvrent le jeu, c’est surtout dans ce cas là qu’ils restent dans la guilde.

Comme j’étais sympa, quelques autres membres m’ont suivi dans ma quête d’une nouvelle guilde.

J’avais placé beaucoup d’espoir dans celle-ci. Peut-être trop. En tout cas, ça n’a pas raté, j’ai vite été déçu.
Et pour couronner le tout, la direction a là aussi foutu le camp 1 semaine après mon arrivée dans la guilde. Pour aller jouer sur Final Fantasy 14.

Bon.
Je me suis relancé dans la quête d’une nouvelle guilde. Un Heal c’est comme un Tank, c’est indispensable dans une équipe qui veut partir en donjon. J’étais pas très inquiet quant à ma faculté de m’adapter dans un nouvel environnement. J’ai trouvé une guilde sympa, j’ai découvert des nouveaux donjons. Tout baignait dans l’huile :)

Hélas, le sort avait décidé de s’acharner un peu plus sur mon cas :(
Avec mon soigneur, j’étais ravi des sorts à ma disposition. 90% des sorts étaient des sorts de soin. Du soin, c’est ce qu’on attend de la part d’un Heal en donjon, donc pas de pb avec ça.
Et 10% de mes sorts, étaient des sorts très offensifs de mon point de vue. (par rapport certes à d’autres classes de dégâts c’était rien) Mais pour moi ça me permettait de jouer solo de temps en temps entre deux aventures épiques !
Hélas disais-je un peu plus haut. Le jeu a subi une mise à jour il y a quelques jours et ils m’ont enlevé mes quelques sorts offensifs que j’affectionnais particulièrement.

Pour bien comprendre mon problème.
Voici quels étaient mes choix avant la mise à jour une fois le niveau 50 atteint.

  • Clerc (bonus offensif, bonus soin) -> 10% sorts offensifs, 90% sorts soin
  • Chaman (bonus offensif) -> 20% sorts offensifs, 80% sorts soin
  • Oracle (bonus defensif, bonus soin) -> 5% sorts offensifs, 95% sorts soin

Et après la mise à jour

  • Clerc (bonus offensif, bonus soin) -> 5% sorts offensifs, 95% sorts soin
  • Chaman (bonus offensif) -> 20% sorts offensifs, 80% sorts soin
  • Oracle (bonus defensif, bonus soin) -> 10% sorts offensifs, 90% sorts soin

Pour le clerc : Ils ont remplacé les sorts offensifs par des sorts soin  mais ont gardé le bonus offensif .
Au revoir le mode solo que j’affectionnais tant. Pas le choix, je suis devenu une mulàssoin en donjon.
Ce style de jeu n’a aucun intérêt.

La classe chaman ne m’a jamais tenté. Je suis conscient qu’on attend d’un Heal en donjon qu’il nous soigne. Il y a d’autres classes que le Heal qui font bien plus de dégâts. Je ne me vois pas jouer cette classe pour taper moins que les autres en donjon et galérer à soigner.

Pour la classe Oracle. Il y a un gain de sorts offensifs, ça pourrait aller, mais le bonus de cette classe est défensif. A quoi peuvent servir les sorts d’attaque dans ce cas?

Bref, j’ai essayé un peu de trouver une solution, quitte à changer de spécialisation régulièrement, mais ça engendre trop de contraintes. Après tout ce que j’ai vécu jusqu’à présent dans Astellia, j’ai pas envie de me prendre la tête quand je joue. Et j’ai pas de solution simple pour remédier au pb.

Je passe donc sur un autre jeu dont je parlerai sûrement ici prochainement :)
C’est sur une note un peu dépitée que j’abandonne là les aventures de ma petite Ylde.